actualités

EuroSkills Gothenburg : Romeo Ancuta se dévoile

EuroSkills Gothenburg : Romeo Ancuta se dévoile


De retour de Gothenburg, Romeo Ancuta, auditeur à l’efp et passionné de peinture, nous livre ses premières impressions au sujet des Euroskills et de son parcours.


Qu’est-ce qui t’as poussé à choisir la formation de peintre en bâtiment ?

Depuis tout petit, j’aime dessiner. Quand j’étais à la garderie et que j’attendais mes parents, j’allais à la bibliothèque de l’école prendre des bandes dessinées pour redessiner les personnages. En humanité, j’ai suivi un parcours professionnel en décoration d’intérieur, peinture et architecture. J’ai donc toujours baigné dans un milieu artistique et créatif.

Pourquoi as-tu choisi l’efp ?

J’avais un ami qui était en formation à l’efp en cuisine et en salle. Il m’a parlé de ses cours et des nombreux avantages de l’alternance. Arrivé en 4e année, j’ai décidé de suivre les conseils de mon ami et de m’inscrire à l’efp. Pour moi, on ne retient que 20% de la théorie et 80% de la pratique. Etant beaucoup plus manuel qu’intellectuel, je voulais mettre la théorie en pratique et apprendre davantage mon métier dans la vie réelle. L’efp pouvait m’offrir ce que je voulais donc j’ai franchi le cap.

Est-ce que l’alternance fait la différence pour toi ?

Evidemment, l’alternance nous permet d’apprendre directement notre métier, dans des conditions réelles et professionnelles. Au centre de formation, on t’explique les choses différemment et on t’apprend surtout la base car le temps est limité. Avec ton patron, tu apprends les choses de manière beaucoup plus détaillée et tu as l’occasion de les répéter au quotidien jusqu’à ce que ce soit parfait. D’un point de vue personnel, l’alternance est aussi un plus. Car durant mon stage, j’ai appris à gérer des personnes. Même si je ne suis pas leur responsable sur papier, sur chantier, c’est moi qui évalue le travail et juge s’il est bon ou non et s’il faut le refaire ou pas.

Ce weekend, tu as participé au concours Skills, pourquoi avoir tenté l’aventure ?

J’avais entendu parler du concours, mais je n’avais jamais pensé à m’inscrire. C’est mon patron qui a fait les démarches pour moi et m’a poussé à m’inscrire. Il connaissait le concours, savait que ça me serait bénéfique et pensait surtout que j’en étais capable. Il m’a convaincu en me disant que c’était un bon moyen de m’évaluer et de voir ce que je valais par rapport aux autres.

Comment s’est déroulée la compétition ?

Je n’ai pas eu de chance cette fois car je suis tombé malade au tout début de la compétition et je n’étais pas au top de ma forme. De plus, il y a eu des changements de planning avec mon formateur, ce qui a bouleversé mon moral et mes sentiments.

L’ambiance était-elle au rendez-vous ?

De manière générale, l'ambiance était bien présente et les émotions intenses. Pour ma part et je pense pour la plupart des jeunes également, j’ai pris cette compétition à cœur et je me suis donné à 200%. Au sein de la Team belge, l'ambiance était vraiment chaleureuse.


Qu’est-ce qui t’a marqué ?

Le meilleur souvenir que je garde de cette compétition est la chance que j'ai eu de pouvoir y participer. Cette belle expérience m'a permis de m'améliorer mentalement et de développer ma passion. Le simple fait d'avoir pu découvrir ça d'un autre regard et d’en avoir tiré le meilleur m'ont le plus marqué.


Si c’était à refaire, que changerais-tu ?

Je ne changerais rien dans ma façon de faire car c'était une belle leçon de vie. Cependant, à l'avenir, je ferais tout pour me surpasser, non seulement dans les techniques, mais aussi dans la rapidité pour atteindre l'excellence. Je souhaiterais également m’entourer des meilleurs et me préparer au maximum car, pour réussir, c’est essentiel de se faire aider et d’être bien informé.

Un conseil à donner aux jeunes qui participeront aux prochaines compétitions ? 

Restez vous-même, c’est primordial et ça fait toute la différence ! Entourez-vous également des bonnes personnes et entrainez-vous à l’extrême pour ne pas avoir de doutes en arrivant sur place. Cette expérience vous marquera à vie, il est donc essentiel de se préparer à 200% et d’être organisé. 

Au nom de toute l'équipe de l’efp, félicitation à Romeo pour sa prestation à Skills ! Bravo pour son investissement, sa motivation et tous ses efforts !


témoignages

Plus que la mécanique, c'est travailler sur la carrosserie qui me plaît. J'aime le résultat final que l'on peut obtenir, ce que l'on arrive à faire à partir de tôle froissée. J'ai choisi de continuer mes cours de gestion et patronat durant deux années supplémentaires, pour devenir chef d'entreprise. Dans quatre ou cinq ans, j'espère pouvoir me mettre à mon compte.

Simon • Formation carrossier-réparateur

newsletter

contacts

EFP - Rue de Stalle 292B - 1180 Bruxelles

Tél : 02.370.85.11

Fax : 02.370.85.10

E-mail : info@efp-bxl.be